home

Titel

Ford Mustang ♫
La Chanson de Prévert
Nico Tine ♫
Les feuilles mortes
Di doo dah
Black trombone
Les ours
Les amours perdues
L´anthracite
Pam
Dépression au-dessus du jardin
Fuir le bonheur de peur qu´il ne se sauve
Le claqueur de doigts
Do do
Comic strip
Padam ♫
Seul

Die Band:

Anouk Plany (vocal), Andreas Schmidt (piano), Grégoire Peters (saxes), Sören Fischer (trombone), Kai Schönburg (drums, percussion), Dirk Strakhof (double bass), Michael Merkelbach (trumpet), Barbara Buchholz (theremin), Oona Plany (vocal),
Paul Kleber (drums)

Le nouvel album de l’ artiste berlinoise Anouk Plany, "Anouk Plany chante Serge Gainsbourg et cætera" est consacré à la chanson française, et tout particulièrement à Serge Gainsbourg. Anouk Plany a une voix étonnement expressive, et, accompagnée par une formation musicale virtuose, d’ une grande sensibilité, elle donne un nouveau souffle et une nouvelle force aux "classiques" du grand maître de la chanson française. C’ est la première fois qu’ une artiste allemande voue tout un album à Serge Gainsbourg.

Avec invention, avec émotion et une énergie intense, Anouk Plany modèle élégamment, tout en nuances, une atmosphère intime et prenante. Sa voix, passant du timbre voilé au tendre murmure, fait vibrer l’ auditeur au diapason.

Anouk Plany, chanteuse et actrice de cinéma, théâtre et télévision, danseuse et pianiste de formation, fait partie intégrante de la scène berlinoise, une scène où la musique joue un grand rôle. L’album "Anouk Plany chante Serge Gainsbourg et cætera" est né de la coopération avec des musiciens de jazz talentueux, de renommée internationale, qui ont pour la plupart participé à la RIAS Big Band. Nommons ici Andreas Schmidt, pianiste au toucher très personnel (inside piano), qui a partagé le studio et la scène avec Ute Lemper, Katja Riemann, Till Brönner, Jiggs Whigham (liste non exhaustive). Nommons aussi le bassiste Dirk Strakhof et les batteurs très "swing" Paul Kleber et Kai Schönburg, qui constituent la section rythmique de l’ ensemble et offrent une aire de jeu très riche aux joueurs d’ instruments à vent que sont Grégoire Peters (fondateur du RIAS Big Band, il a joué entre autres avec Ray Brown), Sören Fischer (Robbie Williams, Nana Mouskouri) ou Michael Merkelbach (Konstantin Wecker).

Dans "Ford Mustang", le premier grand moment de l’ album, le joueur de trombone Sören Fischer et son "moteur à instruments" nous emmènent avec entrain sur les routes de la campagne française. Dans la version blues de "Black trombone", l’ humour pointe au détour d’un solo extatique, lorsque la voix et le trombone s’ unissent au plus fort du morceau. "Di doo dah", espiègle, évoque l’ enfance, alors que "Dépression au dessus du jardin" est une ballade douloureuse, mélancolique, avec cependant une teinte d’ ironie. Anouk Plany joue de sa voix sur toute la gamme des émotions humaines: teintées de rock’ n’ roll (Nico-Tine), de rythmes sud-américains (L’ anthracite), du son des années 60 (Le claqueur de doigts), aux ambiances éthérées et fragiles (Fuir le bonheur de peur qu’ il ne se sauve), ou enfin retenues et pensives (Les amours perdues). La langue de la BD n’ en est pas oubliée pour autant: la version reggae, drôle, de "Comic Strip", le seul titre de Gainsbourg adapté en Allemand, est agrémenté de la participation exceptionnelle d’ Oona, la fille d’ Anouk. En outre, deux autres joyaux de la chanson brillent d’ un nouvel éclat: "Les feuilles mortes" et "Padam". "Anouk Plany chante Serge Gainsbourg et cætera" est un album original, qui offre au plus exigeant des auditeurs plaisir, divertissement et une joie sans limite: un album joué par une formation excellente, inspiré et chanté par une artiste de grand talent, qui ne peut que trouver sa voie dans le cœur du public: Anouk Plany!

(Nadia Zeltzer)